CFO LBO

Editeur informatique, la société a connu un spectaculaire développement, passant d’un chiffre d’affaires de 2 à 25 M€, avec une croissance de 70% par an.

La société réalise et réalisera des acquisitions pour un axe de croissance externe complétant la croissance organique.

Arrivée du fonds il y a trois mois.

CFO + HRO
100-120 K€ + manpack.

mars 2018

Editeur informatique, la société a connu un spectaculaire développement, passant d’un chiffre d’affaires de 2 à 25 M€, avec une croissance de 70% par an.

La société réalise et réalisera des acquisitions pour un axe de croissance externe complétant la croissance organique.

Arrivée du fonds il y a trois mois.

CFO + HRO, H/F
100-120 K€ + manpack.

 

 

Rôle complet de Directeur Financier de société autonome, alliant aspects opérationnels, mais aussi relations avec les investisseurs, avec les banques, et naturellement organisation et management d’une équipe réduite couvrant l’ensemble des aspects classiques de la fonction, laquelle doit elle-même s’adapter aux évolutions de la société.

 

                                             Au-delà des aspects classiques développés ci-dessous, le/la DAF jouera un rôle crucial de partenaire des dirigeants dans la mise en œuvre de la stratégie de pilotage du résultat et de la croissance organique et externe.

 

Au sein du Comité de direction, le DAF garantit la production d’une information financière fiable dans des délais courts, dans le respect des obligations légales et fiscales.

 

En étroite collaboration avec les directeurs opérationnels, il/elle apporte les outils d’analyse et de pilotage des opérations, dans une vision d’éclairage du réalisé mais aussi prévisionnelle. Il/elle développe, déploie et anime les indicateurs de performance (KPI) de manière à assurer le rôle de co-pilote de l’entreprise et la recherche de performance.

Le contrôle de gestion doit être développé, le reporting automatisé de manière à consacrer du temps à son analyse, sur la base de chiffres fiables.

 

Il/elle est responsable de la production des comptes consolidés, de l’animation des cycles budgétaire (lequel doit être amélioré), de l’élaboration des reporting et analyses, du pilotage de la trésorerie et du BFR.

 

Pour répondre à ces deux objectifs de production des comptes et d’indicateurs de gestion, il/elle travaille à la mise en place de systèmes d’informations performants si cela s’avère pertinent.

 

Il/elle participe aux opérations d’acquisition et plus encore d’intégration, puis de suivi des filiales.

 

Il/elle est l’interlocuteur naturel des actionnaires extérieurs (financiers) aux côtés des dirigeants, ainsi que des détenteurs de la dette ; il/elle pilote les « covenant » et anticipe les risques.

 

Il/elle est l’interlocuteur des différents conseils et administrations.